Clara, Étudiante dans le secteur du management du sport

par | 19/08/2022 | Collégien, Interviews de pros, S’inspirer de témoignages

Tu aimes le sport et tu souhaiterais potentiellement en faire ton métier ? Aujourd’hui on te parle des métiers du management du sport, qui sont parfois peu connus !

Mais le management du sport, c’est quoi concrètement ? 🧐🏀

Sache que de multiples opportunités s’offrent à toi et qu’il y a plein de débouchés. On a interviewé Clara pour te parler de son diplôme dans le management du sport.

Hello Clara ! Tu es étudiante en management du sport. Peux-tu te présenter rapidement pour que l’on en sache un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Clara, j’ai 19 ans, je suis une passionnée de sport et c’est pour ça que j’ai choisi d’en faire mon futur métier en intégrant une formation de management du sport.


Peux-tu nous en dire plus sur ton cursus scolaire et le programme ?


Je viens de terminer ma deuxième année de Bachelor Management du Sport à Win Sport
School à Angers. En septembre, je commencerai ma troisième année, diplômante, en alternance.

J’ai l’habitude de dire que Win Sport School est une école de commerce avec la spécialité sport. C’est différent de la licence STAPS, on a pas de cours où on pratique du sport. En fait, après notre diplôme on peut travailler dans le sport mais aussi dans tout plein d’autres secteurs. On apprend les bases avec en plus les particularités du monde du sport. On a des modules très généraux comme le marketing, l’économie, le droit, les stratégies de communication… Et à côté, on a des modules très spécifiques au sport : modèle sportif français, sport et médias, sport et enjeux sociétaux… Cela nous permet de connaitre le fonctionnement du sport, ses enjeux et son poids économique (environ 2% du PIB mondial).

En cours, on fait beaucoup de travaux de groupe, ça nous permet d’apprendre par nous- même dans un premier temps, mais aussi de savoir travailler en équipe. Aussi, ceux qui animent les modules sont des formateurs, c’est-à-dire que certains d’entre eux ont un métier à côté. Ils ne sont pas professeurs.

Quels sont les potentiels débouchés ? À quels métiers tes études mènent-elles ?


Il y a beaucoup de débouchés ! Le sport se professionnalise de plus en plus, et encore davantage avec l’organisation des Jeux Olympiques en France. Après ce type de formation, on peut travailler dans la communication d’un club, la vente en magasin, la gestion de structures sportives, l’organisation d’événements, le marketing sportif… L’éventail est très large.

Concernant les structures de travail, on peut être dans un club, une fédération, une marque, une collectivité territoriale, une entreprise lambda ou sportive…

Qu’est-ce qui est le plus dur ? Quels sont les clichés qu’on entend souvent sur ces études ou sur les écoles de commerce (si tu es en école de commerce) ?

Il n’y a pas quelque chose en particulier de compliqué. Comme dans toutes les formations, il faut suivre en cours, être actif et revoir ses cours. On n’a pas vraiment de par cœur à apprendre, on fait beaucoup d’études de cas, de projets, d’analyses…
Par contre, avec la pandémie de Covid, ce qui a été difficile, c’était d’abord le distanciel en visio et aussi la recherche de stage. Les clubs étaient à l’arrêt donc il y avait peu de travail. J’ai pas trop entendu de clichés sur la formation et ce secteur. Seulement, vu que les écoles de management du sport sont privées, le coût des études est élevé, donc on pourrait penser que les étudiants sont riches ou autre alors qu’en fait, c’est une formation de vocation : on est tous passionnés de sport.

Peux-tu nous dire ce que tu aimes le plus dans tes études, et à contrario ce qui te plaît le moins ?

Avec cette formation, on a l’opportunité de beaucoup se professionnaliser donc d’être sur le terrain dès la première année. En effet, les deux premières années, de septembre à mars, on a cours du lundi au jeudi et le vendredi et le weekend, on peut être en mission professionnelle dans différentes structures. Ensuite, pendant 3 mois, on a un stage en entreprise. Cela nous permet d’acquérir de l’expérience et aussi de développer son réseau professionnel. A partir de la troisième année (après le Bachelor, on peut faire un MBA en 2 ans), on est en alternance, donc on est vraiment salarié !

Il n’y a pas quelque chose en particulier que je n’aime pas. Comme dans toutes les formations, il y a des formateurs et des modules que j’ai moins apprécié. Par exemple, le droit ou les statistiques, ça peut être un peu fastidieux. Mais la plupart des modules sont très intéressants.

Quelles qualités et connaissances faut-il avoir pour entrer dans cette filière et réussir ? Y a-t-il un programme spécifique à suivre après le bac ou une spécialité à prendre au bac ?

Evidemment, l’intérêt pour le sport est primordial, c’est le but de la formation. Ensuite, la curiosité, la motivation, l’esprit d’équipe sont importants. En général, si on est motivés, ça fonctionnera. Tous les profils sont bienvenus. Pour réussir, il faut juste se donner les moyens.

Il n’y a pas de spécialités en particulier qu’il faut obligatoirement prendre pour intégrer la formation. Si je devais en conseiller certaines, ce serait évidemment éducation physique/culture sportive qui pourrait être un plus et SES pour tout ce qui est commerce, économie…


Tu étudies un domaine dont la majorité des étudiants sont des garçons, comment as-tu réussi à t’intégrer ? Avais-tu des appréhensions au départ ou pas du tout ?

En effet, dans ma classe de 20 étudiants, on est 2 filles. Je savais qu’il y aurait plus de garçons, mais ça ne me faisait pas peur. Je savais qu’on allait tous être passionnés de sport. Du coup, l’intégration avec les garçons a été un peu compliquée mais surtout en raison de leur comportement immature. Il y a eu des réflexions sexistes qui n’avait pas lieu d’être par exemple. Ça dépend vraiment du groupe car dans l’autre classe, il y avait seulement 2 filles aussi et tout se passait bien. Les affinités et la maturité jouent beaucoup.

Quel conseil donnerais-tu à un·e jeune qui veut se lancer dans ces études ou qui n’est pas encore sûr·e de son orientation scolaire ?

Même si c’est une formation de sport, on ne s’enferme pas dans ce domaine. En plus, il y a tellement de métiers que l’on peut faire dans ce secteur, on a le choix. Si le sport est une passion et que tu as envie d’en faire ton métier, fonce ! Il y a des débouchés et la demande de professionnel·les est en augmentation, tout comme l’argent brassé par le sport.
Si tu n’es pas sûr·e, n’hésite pas à faire des portes ouvertes, discuter avec des étudiants… Win Sport School a 21 campus en France.

Retrouvez toutes nos interviews, juste ici !

MYFUTU.RE

Myfutu.re est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment