Nos conseils en management

par | 5/05/2022 | Conseils pratiques

Votre entreprise a pour habitude d’accueillir des stagiaires et/ou des alternant·e·s, mais cette année est particulière. puisqu’il s’agit de recruter pour votre équipe  ! En effet, vous ne savez pas comment vous y prendre… Et vous n’avez jamais managé des collaborateur·ice·s ayant intégré votre structure par le biais de  ce type de contrat, voire jamais managé tout court…

Prenez une grande inspiration et détendez-vous. Nous sommes là pour vous partager nos conseils en management et vous expliquer la marche à suivre 🤩.

Être bien conseillé·e  pour bien manager

Le B.A-B.A du management, c’est d’être accompagné par d’autres managers ou bien par ses pairs afin d’être aiguillé ET guider au mieux son équipe.  

Avant d’être manager, vous êtes avant tout un être-humain. Aussi, vous savez qu’il est important d’être soutenu·e dans le développement des compétences de vos équipes, et de la construction de votre pôle. 

Même si vous avez ce statut au sein de votre entreprise, il n’est pas inné de détenir toutes les compétences relationnelles et humaines qui puissent exister pour accompagner votre team 😅. 

De ce fait, n’hésitez pas à monter en compétence sur ce poste et recevoir des conseils en management. Vous pouvez suivre des formations,  échanger avec votre entourage, votre responsable RH. 

Aujourd’hui, beaucoup d’influenceurs et entreprises spécialisées créent du contenu axé sur le développement professionnel. Ne nous en privons pas !  Des articles, des webinars et  des vidéos qui vous permettent de prendre de la hauteur. Ils vous incitent à vous remettre en question pour établir de bonnes bases.  

N’hésitez pas à faire un tour sur : Hellowork et OA formation.

Enfin, n’oublions pas que tout salarié (in fine, également les managers) a besoin de mettre un curseur sur sa performance globale. Pour ce faire, rien de mieux que de demander directement à sa hiérarchie des feedbacks. L’idée n’étant pas d’attendre la fin de l’année comptable ou l’entretien annuel, car effectivement cela risque d’être déjà trop tard … Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir.

Corriger le tir en cours de route, définir ses axes d’amélioration, établir un plan d’actions précis avec des échéances et ainsi, être en capacité de mesurer ses progressions.

Et si vous êtes en faveur du management collaboratif, recueillir les retours de vos collaborateurs est aussi une bonne démarche : il/elle se sentira valorisé.e car son avis compte et vous importe, il/elle sera plus à même de vous faire un retour constructif visant à optimiser votre collaboration et la productivité du service à long terme. Cela vous demandera effectivement de faire preuve d’humilité, et d’accepter la critique pour mieux rebondir.😃

En bref, rien n’est acquis, tout s’apprend ! Même les meilleurs Jedi !

Bien préparer l’arrivée de son alternant·e

En effet, vous allez accompagner un·e jeune qui n’a pas encore terminé son parcours scolaire, mais cela ne diffère pas totalement du management d’un·e collaborateur·ice. 

people seated on table in room

Soyez bien vigilant·e à son rythme d’alternance afin de pouvoir réguler la quantité de travail que vous souhaitez lui demander par rapport à sa fiche de poste. Vous pouvez d’ores et déjà lui préparer une roadmap de ses missions :

  • avec des dates d’échanges pour présenter le travail demandé,
  • des deadlines finales pour publier ou mettre en œuvre la mission confiée. 

⏩ Par exemple, la Partner Sucess Manager de chez Myfuture a accueilli une stagiaire en L3 pendant 6 mois et a proposé un document partagé ici. Celui-ci avait pour but d’accompagner sa stagiaire dans ses missions et sa montée en compétences. 

En d’autres termes, ce type d’organisation permet de centraliser les missions de l’étudiant·e en apprentissage au sein du monde professionnel. On peut voir ce support comme une feuille de route pour le·la jeune. A l’inverse, pour le manager il s’agit de lui permettre d’avoir une vision d’ensemble sur les missions données, de jauger de la pertinence de ces missions et de pouvoir suivre également la progression de son enseignement et de ses compétences. 

D’autre part, en tant que manager et responsable de votre apprenti·e/stagiaire, identifiez l’interlocuteur·ice de son école qui sera présent·e tout au long de son apprentissage. 

En effet, vous serez amené·e·s à faire des évaluations tripartites qui regroupent le·la jeune, le référent de l’école et vous.

Enfin, lors de son arrivée soyez présent et apportez lui une expérience positive ☀️. 

Pensez à présenter : 

  • l’entreprise et les différentes équipes, 
  • les différents partenaires, les clients potentiels,
  • les équipements, les locaux, et encore votre vision du monde du travail ! 

Tous nos conseils en management pour aider votre alternant·e à progresser

Tout au long de l’expérience de votre stagiaire/ alternant·e,  il faudra fixer des objectifs intermédiaires en lien avec ses missions et sa fiche de poste. Pour cela, vous devez être clair sur vos attentes et procéder par étape en faisant notamment  plusieurs réunions au sujet d’un projet qu’il·elle doit mettre en place pour l’accompagner dans sa gestion. 

Par la suite, vous pourrez identifier ses points forts et points faibles afin de faire monter en compétence votre « étudiant-salarié » 🚀. 

Ainsi, vous serez en mesure de lui faire vos retours positifs  ou négatifs régulièrement. Dans tous les cas, les  profils juniors ont besoin de reconnaissance et de connaître votre pensée afin de s’améliorer ou d’être motivé·e dans le cadre de leur apprentissage 🤩.

N’hésitez pas à programmer des points individuels, hebdomadaires, ou encore à mi-parcours selon la durée de son contrat. 

Une dernière chose : restez à l’écoute et essayez d’être facilement disponible pour votre apprenti·e. Ce n’est pas un collaborateur·ice comme les autres. Il·elle a besoin d’accompagnement, de suivi plus important, sans faire de micro-management ! 😇

Dans la même saga :

1️⃣ Rupture d’un contrat d’apprentissage

2️⃣ Top 5 : les avantages des contrats en alternance

3️⃣ Contrat de professionnalisation ou d’apprentissage

4️⃣ Génération Y et Z : qu’attendent-ils du monde professionnel ?

5️⃣ Les contrats en alternance : pour quelles entreprises ?

6️⃣ Mon apprenti·e est en arrêt de travail, que faire ?

Dans cet article, Myfuture s’est inspirée des sources suivantes :

Culture RH ; Iscod et « Efficrm

MYFUTU.RE

Myfutu.re est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment