L’importance de la RSE dans une entreprise

par | 30/06/2022 | Conseils pratiques

Vous vous interrogez sur l’importance de la RSE et souhaitez en savoir plus ?
Vous vous demandez si c’est une tendance ou une véritable plus-value pour votre entreprise ? 
C’est parfait, cet article est fait pour vous !

Qu’est ce que la RSE ?

Commençons par une petite piqûre de rappel, la RSE correspond à la responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises.
C’est l’ensemble des initiatives éthiques et durables que votre entreprise peut mettre en place pour promouvoir les questions de durabilité et contribuer aux enjeux de développement positif d’une société.
Elle favorise par ailleurs ses performances commerciales. ♻️

L’Europe a déterminé ce concept en 2010. 

La RSE est définie par la norme ISO 26000. C’est un standard international qui offre un outil et une ligne directrice aux entreprises engagées dans cette démarche. 📚

Elle met en évidence 7 points afin de déterminer la conduite responsable d’une entreprise :

  • Sa gouvernance
  • Son respect des droits humains
  • Ses conditions de travail de ses employés
  • Son impact sur l’environnement
  • La loyauté de ses pratiques
  • Son respect des consommateurs
  • Son impact positif sur les communautés locales et le développement des territoires

Le cadre législatif de la RSE

La France s’est progressivement dotée d’un cadre législatif en ce qui concerne la RSE, notamment à travers l’adoption de la loi PACTE le 22 mai 2019.
La modification du Code civil mais aussi la création du statut d’entreprise à mission sont destinés à renforcer la RSE. Elles facilitent les progrès de la finance durable.

Elle oblige désormais toutes les entreprises (sans exception), à incorporer les considérations sociales et environnementales dans leur objet social. Toutefois, les réglementations diffèrent selon la taille de l’entreprise. 📏

  • Pour les plus grandes entreprises, et notamment les sociétés cotées, elles peuvent être soumises à des réglementations qui leur sont propres. Par exemple l’obligation de reporting ESG, qui consiste à publier des données liées à leur impact environnemental et sociétal. Par exemple : la lutte contre les discriminations, la prévention de la pollution, le choix de partenaires vertueux, etc.
    La RSE des grandes entreprises passe donc aussi par le choix de fournisseurs et de sous-traitants également vertueux.
  • Bien que ce sujet soit moins encadré du côté des PME, ces entreprises sont cependant de plus en plus encouragées à adopter une démarche responsable. Non seulement elles doivent intégrer une prise en considération des enjeux sociaux et environnementaux dans leurs pratiques managériales. Mais elles doivent également subir une pression grandissante des grands groupes. Leurs appels d’offres ont un cahier des charges qui comporte des critères et des précisions d’ordre environnemental, social ou de gouvernance.

Quels sont les enjeux de la RSE pour votre entreprise ?

Il existe 3 piliers fondamentaux qui caractérisent les enjeux de la RSE.
Pour chacun d’eux, votre entreprise peut mettre en place un certain nombre de mesures contribuant au développement durable. 🌲
Voici quelques exemples :

1️⃣ La responsabilité économique comprend entre autres, des mesures visant à améliorer durablement les modes de production et de consommation :
Le soutien aux fournisseurs locaux, la satisfaction, la fidélisation et la transparence auprès des investisseurs·eusses et des clients, l’amélioration de l’efficacité, l’optimisation des coûts, l’anticipation des risques etc.

2️⃣ La responsabilité sociale vise notamment à prôner le bien-être de vos salariés et de vos consommateurs :
Promouvoir la diversité et l’égalité des chances, préserver la santé et la sécurité de vos collaborateurs, assurer le droit de vos travailleurs pour collaborer de manière équitable avec les producteurs·rices mondiaux et lutter contre l’exclusion sociale. Ceci favorise de bonnes conditions de travail et l’amélioration du bien-être de vos salariés (formations, communication, qualité de vie au travail…) etc.

3️⃣ La responsabilité environnementale tend vers une approche de bien-être plus globale et a pour but de prendre conscience de l’impact de son activité commerciale sur l’environnement :
En réduisant les émissions de gaz à effet de serre et l’impact carbone de ses propres activités, en utilisant les ressources de manière responsable, en limitant les déchets de votre entreprise, en limitant les conséquences polluantes de son activité et en sensibilisant ses salariés aux enjeux environnementaux.

Ces trois grands types d’impacts poussent à l’adoption de pratiques décentes. Mais ils sont également conciliables et en accord avec la recherche de performance dans votre entreprise.

  • Vous pouvez, dans un premier temps, optimiser votre politique RSE dans le but de vous différencier de la concurrence ;
  • Vous pouvez également vous en servir pour identifier des opportunités business liées à celle-ci.  Par exemple, en changeant l’emballage de vos produits pour des emballages recyclables, vous pouvez créer de la valeur et même changer votre modèle économique ;
  • Par ailleurs, de nombreux outils sont en cours de développement pour permettre aux entreprises de mieux quantifier leur performance et actions en matière de RSE.
    Il existe par exemple des outils d’ACV (Analyse du Cycle de Vie) pour quantifier leurs émissions de gaz à effet de serre et leur impact sur l’environnement.

Autour de ses 3 grandes dimensions (rappelons-le : économique, sociétale et environnementale) et à travers les 7 piliers sur lesquels se base la norme ISO 26000, la RSE poursuit un objectif avant tout moral. Elle vise à responsabiliser les entreprises concernant leur impact environnemental et humain. 🌍

Attention cependant, la norme ISO 26000, ne constitue pas un cadre réglementaire. Elle ne donne donc pas lieu à une certification ni à un label (voir plus loin). 📄

Pour quelles entreprises, quel budget et comment ?

Désormais, toutes les entreprises, quelle que soit leur forme sociale, leur secteur d’activité ou leur taille sont concernées par les enjeux de la RSE et du développement durable. Cependant, lorsque cette approche concerne plus généralement les organisations, on parle alors de RSO.

Par conséquent, toutes les entreprises peuvent mettre en place une politique RSE. Toutes y sont encouragées par la Commission européenne, y compris la vôtre. 😉

Abordons maintenant le côté économique.  Rassurez-vous, toutes les entreprises peuvent entamer des démarches RSE adaptées à leur budget. 💰
Il est évident que des coûts seront nécessaires dès le début de l’application de votre politique RSE pour mettre en place certaines de ses actions. Toutefois ses coûts seront amortis sur le long terme. Selon France Stratégie, la RSE permettrait un gain de la performance économique de l’entreprise de près de 13% en moyenne. Pour illustrer ces propos, prenons le cas d’une rénovation énergétique entrant dans le cadre d’une politique RSE. Certes sur le court terme, ce type de travaux demande des moyens mais à long terme, votre entreprise fait des économies. 


Si vous envisagez de mettre en place des initiatives RSE, vous pouvez contacter un avocat, un cabinet de conseil spécialisé ou encore des organisations patronales, des fédérations professionnelles et la chambre de commerce et d’industrie (CCI) la plus proche. Ils vous fourniront de nombreuses clés pour réussir votre transition. 🗝
De plus, plusieurs pistes de financement existent pour soutenir les entreprises dans ce type de démarche (régions, CCI, Ademe…).

Si vous avez du mal à vous y retrouver, nous vous invitons à vous rendre sur le site Place des Entreprises. C’est un service gratuit mis en place par le gouvernement. Il vous permet de vous mettre en relation avec le bon conseiller en fonction de votre problématique : RSE, recrutement, formation…

Pourquoi la RSE est-elle à mettre en place dans votre entreprise ?

La RSE attire les collaborateurs de demain, incluez-là !

En effet, les consommateurs et les salariés sont de plus en plus conscients de leur impact environnemental et il va sans dire qu’ils sont davantage sensibles à l’image d’une entreprise responsable. Ils attendent donc que leurs entreprises soient particulièrement regardantes sur les  questions environnementales, sociales et sanitaires.🌿
D’après une étude publiée par Talents, 76% des jeunes talents considèrent que leurs postes doivent être en adéquation avec leurs valeurs.

De plus, des labels et certifications indépendants permettent de reconnaître les entreprises respectueuses de la RSE et de les catégoriser.
Par exemplela certification ISO 14001 distingue ainsi les entreprises qui mettent en place un système de management environnemental efficace.
À travers un label indépendant comme Lucie (premier label RSE créé en 2007), il est également possible de promouvoir une démarche RSE globale. Ce label traduit les 7 piliers de la norme ISO 26000 en 25 principes d’actions concrètes à mettre en place pour les entreprises.
Pour en savoir davantage, c’est par ici.

C’est à prendre en compte pour être attractif sur le marché du travail. Les jeunes y sont en position de force et ils·elles s’engagent désormais à collaborer avec des entreprises éthiques et responsables.
L’engagement RSE est donc un bon moyen d’attirer et de recruter de nouveaux talents. 🤝

Pour en savoir plus sur les attentes de la génération Y et Z dans le monde professionnel, c’est ici.


Outre l’impact indéniable que cela a sur la planète et la société humaine, les enjeux RSE sont aujourd’hui incontournables pour la réussite d’une entreprise et son image de marque.
Cette démarche est aussi perçue comme un levier de performance et d’innovation, elle place l’entreprise dans une dynamique d’amélioration continue. 📈

En premier lieu, une entreprise qui souhaite développer une politique RSE se confronte à une problématique qui concerne, en général, un ou deux des 7 piliers sur lesquels repose la RSE (vu plus haut). Elle met alors en place des actions pour y répondre et constate leurs impacts positifs. Toutefois pour en tirer davantage de bénéfices, l’entreprise doit progressivement élargir le champ de ses actions pour couvrir l’ensemble des volets de la RSE.
Effectivement, des recherches montrent que quels que soient la taille et le domaine d’activité de l’entreprise, les impacts les plus positifs sont réservés à celles développant des démarches globales. Elles inscrivent ainsi la RSE au cœur de leur stratégie et lui donne du sens.🚀

Ensuite, la RSE a acquis une reconnaissance croissante, justifiant l’intérêt des dirigeant·es pour celle-ci et la plaçant au cœur de la stratégie nécessitant l’implication de l’ensemble des salarié·es.

Quelques exemples d’entreprises avec une forte réputation RSE dans le monde

Prenons pour commencer l’exemple de l’entreprise Google qui est l’entreprise avec la meilleure réputation RSE dans le monde. On peut se demander comment, malgré l’immense impact environnemental d’internet, cette entreprise se hisse en tête du classement.

Premièrement, pour parer son impact environnemental, Google a mis en place un vaste programme d’investissement dans les énergies renouvelables. Cela lui permet d’alimenter ses data centers avec 100% d’énergies vertes.
De plus, Google a également créé une fondation à la tête de plusieurs centaines de milliards de dollars de fonds pour lutter contre la pauvreté et en faveur du développement durable.
Enfin, Google est assimilé à une entreprise jeune, dynamique et engagée dans le bien être de ses employés.

Comme deuxième exemple, nous allons nous intéresser à l’entreprise Microsoft. Elle est deuxième au classement des entreprises avec la plus forte réputation RSE dans le monde. Elle a aussi un grand impact environnemental mais tire son épingle du jeu de la même manière que Google.

Dans un premier temps, Microsoft se classe en haut du classement grâce à ses investissements dans les énergies renouvelables. Grâce aussi à leur politique volontaire en matière de bien être au travail.
Bill Gates (le fondateur de Microsoft) a enfin donné plusieurs milliards de dollars à la philanthropie et au développement des pays du Sud.

Les points importants à retenir à propos de la RSE en entreprise

  • Elle désigne les mesures sociales, économiques et environnementales que les entreprises peuvent prendre pour contribuer aux enjeux de développement durable ;
  • Ses bénéfices ne se limitent pas à la protection de l’environnement. Ils reposent sur la dynamisation et la réussite des entreprises : amélioration des méthodes de production, optimisation des coûts, limitation des pertes…

La RSE est un moyen d’adopter un axe d’innovation à votre entreprise et d’attirer des talents prêts à s’engager pour défendre votre modèle économique.

La RSE est donc réellement perçue comme une plue-value pour les entreprises. ✅

Témoignage de Mathilde, étudiante en bac +5.

“À mes yeux il est important de pouvoir participer à divers sujets en interne en dehors de nos missions attitrées. 

L’année dernière, j’ai intégré le groupe “environnement”. On a constaté que se déplacer de Toulouse à Paris était bien plus long en train qu’en avion mais que cela était plus éco-responsable, quitte à payer une nuit à l’hôtel.

Si j’étais dans une structure adoptant plutôt une posture de donneurs de leçons cela m’aurait sans aucun doute dérangé. “

À savoir : Myfuture et ses différentes missions s’inscrivent dans une démarche  RSE. Elle s’engage en faveur des jeunes qui n’ont « pas de réseau » dans une démarche d’égalité des chances et d’inclusion.
En savoir +.

Dans la même saga :

1️⃣ Comment bien accompagner un alternant ?

2️⃣ Top 5 : les avantages des contrats en alternance

3️⃣ Nos conseils en alternance

4️⃣ Génération Y et Z : qu’attendent-ils du monde professionnel ?

5️⃣ Les contrats en alternance : pour quelles entreprises ?

Dans cet article, Myfuture s’est inspirée des sources suivantes :

Cy-Clope

Captain Contrat

Agence API Ouest France

France Startégie

Sami

MYFUTU.RE

Myfutu.re est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment